Chien devant un ventilateur

Coup de chaleur chez le chien : comment le traiter

Le corps des animaux de compagnie en particulier du chien ne répond pas de la même façon que le nôtre aux vagues de chaleur qui reviennent régulièrement chaque été. Vous trouverez dans cet article les précautions à prendre et les conseils à appliquer en cas d’hyperthermie chez le chien en particulier. Vous découvrirez les prédispositions et les premiers soins à dispenser au chien victime d’insolation.

Qu’est ce qu’un coup de chaleur ?

L’hyperthermie extrême, ou coup de chaleur, correspond à une température du corps du chien supérieure à 40,5°/41°. Les capacités de dissipation de la chaleur de l’animal sont incapables de s’adapter à un environnement trop chaud ou trop humide. Un lieu mal ventilé favorise les coups de chaleur comme c’est le cas à l’intérieur d’une voiture, même pendant dix minutes avec les vitres ouvertes. On retrouve fréquemment des chiens atteints d’hyperthermie l’été sur les parkings. Le chien est alors très agité, de plus il se retrouve seul, il va se mettre à aboyer et à sauter sur les sièges, ce qui va augmenter sa chaleur corporelle.

Si vous faites du sport avec votre chien, veillez à ménager des périodes de repos, dites de « refroidissement » et à lui apporter à boire. De même lors d’un voyage dans un pays chaud, veillez sur lui la première semaine car il faut à votre chien une période d’acclimatation au temps très chaud ou humide.

Les facteurs de risques et prédispositions

Hygrométrie élevée

Le halètement caractéristique du chien est un mécanisme physiologique visant à maintenir une bonne température du corps. Il s’effectue par le refroidissement de l’air ambiant, or, plus celui-ci est empreint d’humidité, moins le halètement sera efficace.

Manque de ventilation

La température à l’intérieur d’une auto peut atteindre 50°C rapidement même si à l’extérieur de celle-ci le mercure ne grimpe pas au dessus de 30°C. Cela peut entraîner le décès rapide de l’animal. Les lieux très fréquentés et clos sont également à fuir en cas de forte chaleurs.

race du chien

La macroglossie, le voile du palais épais et les narines du carlin ou du bouledogue rendent ces races plus sensibles aux hyperthermies.

Âge

 Un chiot ou un chien âgé aura plus de mal à réguler sa température corporelle qu’un chien adulte.

Embonpoint

La couche de graisse de l’animal est un isolant de la peau et l’embonpoint empêche les mouvements respiratoires de s’effectuer convenablement. Veuillez maintenir un poids de forme à votre chien pour le préserver des coups de chaleur et pour sa santé générale.

Affection préexistante

Les races brachycéphales comme le carlin, le bouledogue français ou anglais sont prédisposés aux problèmes pulmonaires et cardiaques. Mais il en est de même pour les chiens âgés. Veuillez respecter des temps de pauses lors des jeux en extérieur et hydratez correctement votre chien, d’autant plus s’il souffre d’une affection respiratoire ou cardiaque.

Ameliorez le confort de votre chien sur Chienpalace.fr

Comment éviter le coup de chaleur chez votre chien

Évitez toute exposition ou tout confinement de votre chien dans un endroit clos et peu ventilé et veillez à maintenir un courant d’air frais dans les pièces.

Aménagez une zone ombragée pour votre animal.

Ajoutez des glaçons dans l’eau que vous mettrez constamment à sa disposition.

Pour les races Brachycéphales, animaux âgés, jeunes animaux, animaux cardiaques ou avec une pathologie respiratoire connue, animaux obèses, surtout sortez-les le moins possible, évitez tout effort ou toute excitation.

Rafraîchissez votre animal en l’enveloppant d’une serviette humide et en trempez ses coussinets dans de l’eau fraîche.

Les premiers soins

Il est important de faire rapidement baisser la température corporelle du chien en le mettant dans une zone fraîche, fenêtres ouvertes et en lui apportant à boire. Vous pouvez également donner un bain frais à votre compagnon. Attention l’eau ne doit pas être glacée pour éviter les chocs thermiques. Enveloppez-le dans une serviette humide à la sortie du bain et mesurez sa température jusqu’à ce qu’elle soit de 39°.

Passage obligatoire : le vétérinaire

Amenez votre chien chez le vétérinaire qui décidera s’il faut le maintenir en hospitalisation sous surveillance ou non. Le vétérinaire peut, en cas de déshydratation, décider de le mettre sous perfusion. Il lui administrera un bain, suivi de l’application d’une serviette humide si cela n’a pas encore été fait. Une visite chez le vétérinaire est un moyen de prévention des crises convulsives et des œdèmes cérébraux que peut entraîner une hyperthermie. Un traitement ( mannitol, furosémide, gardénal, diazépam) évitera les complications.

A présent que vous êtes informés des insolations chez le chien, veillez à respecter les consignes simples de prévention et surveiller votre animal. Ne le laissez jamais dans une voiture l’été même avec les fenêtres ouvertes et donnez-lui suffisamment à boire. En fonction de certains paramètres comme la race, l’âge ou le surpoids il faut maintenir une surveillance supplémentaire. Votre animal de compagnie est particulièrement sensible aux coups de chaleur et les températures s’annonçant de plus en plus élevées chaque été, il est important de surveiller votre chien, de le soigner rapidement puis de l’amener chez le vétérinaire même en cas de simple suspicion d’insolation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.