Chat qui dort

Pourquoi mon chat perd ses poils ?

Votre chat devient chauve ? La perte de poils ou l’alopécie chez le chat peut avoir plusieurs causes, allant des plus courantes et bégnines à celles qui nécessitent plus d’attention et de traitement. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet :

Dermatite de contact

C’est une réaction de contact allergique et irritante. Elle peut être causée par l’application d’antibiotiques, le contact avec des matériaux tels que le plastique, le caoutchouc, la laine, les produits chimiques, entre autres. Lorsqu’il se manifeste, la peau devient irritée et rouge, des cloques ou des bosses apparaissent sur les parties du corps avec moins de fourrure, des démangeaisons et une perte de poils. Le diagnostic est établi par des tests de contact et d’exclusion, qui doivent être effectués par un vétérinaire. Et, dès que l’objet causal est trouvé, l’animal doit être privé de tout contact avec lui.

Atopie

L’alopécie chez le chat peut apparaître à la suite d’une réaction allergique à quelque chose que l’animal a inhalé, comme la poussière, le pollen, la moisissure, les acariens, entre autres. Les chats atteints de ce problème présentent des symptômes tels que : rougeurs, perte de poils, démangeaisons, oreilles enflammées et, souvent, la perte de poils peut s’accompagner d’une infection. Après les tests et les résultats appropriés, le chat doit être privé de tout contact avec ce qui cause l’allergie et le vétérinaire lui administrera un médicament approprié, si nécessaire.

Hypotrichose congénitale

Elle peut faire naître certains chats avec peu ou pas de poils. Dans d’autres cas, la chute excessive des poils survient jusqu’à l’âge de 4 mois. Une biopsie peut vérifier si c’est le problème avec la fourrure de votre chat et, si c’est le cas, il n’y a pas de traitement, car il s’agit d’une maladie congénitale et l’animal aura toujours peu ou pas de fourrure. Parlez-en à votre vétérinaire, car cette particularité, bien qu’incurable, n’empêche pas l’animal d’avoir une vie saine et heureuse avec quelques soins supplémentaires.

Alopécie faciale (pré-auriculaire)

C’est la perte normale de poils entre l’œil et l’oreille de l’animal. Elle débute entre 14 et 20 mois et est plus fréquente chez les chats au pelage foncé et court. À moins qu’elle ne s’accompagne de rougeurs, d’irritations cutanées, de desquamation ou d’éruptions, elle est normale et n’a pas de traitement, étant associée à la durée de vie de l’animal et, en général, présente une amélioration ultérieure.

Folliculite

Elle est causée par des facteurs externes, tels que des allergies, et peut déclencher une infection des follicules, généralement sur le visage, la tête et le cou des animaux. La cause doit être découverte par un vétérinaire, qui effectue généralement un rasage des poils et une biopsie pour identifier la source du problème. De cette façon, le vétérinaire peut étudier un traitement et la perte de poils s’arrêtera.

Allergies alimentaires

Quelque chose dans l’alimentation peut provoquer une réaction allergique chez les chats. Les symptômes de l’allergie alimentaire sont pratiquement les mêmes que ceux des autres allergies, cependant, dans ce cas, le chat rejette généralement la nourriture ou s’aggrave dans les périodes proches des repas. Le test diagnostique est l’élimination allergique. L’animal doit éviter d’ingérer les aliments qui provoquent la réaction allergique et le principal moyen de la combattre est de modifier son régime alimentaire.

Perte de poils pendant la grossesse et l’allaitement

Cette condition peut également survenir dans d’autres circonstances stressantes, telles que la maladie, la chirurgie et les changements soudains qui causent du stress, de l’inconfort ou de la tristesse à l’animal. Il s’agit d’une chute de poils généralisée, sans concentration dans une zone précise et qui apparaît brutalement. Il est généralement diagnostiqué en observant l’état de l’animal, ses signes cliniques et ses antécédents. Traiter la condition sous-jacente à l’origine de cela et de toute autre affection résoudra le problème.

Dermatose solaire

La dermatose, ou coup de soleil, est fréquente chez les animaux aux oreilles blanches ou au pelage clair. Ils provoquent des rougeurs, une perte de poils, une desquamation et peuvent même provoquer des ulcères. Le traitement est médicamenteux, sur recommandation d’un vétérinaire. La prévention peut se faire en évitant une exposition excessive au soleil, surtout aux heures de pointe, comme entre 9 h et 15 h. Il est également recommandé d’utiliser un écran solaire pour chats, lorsque cela est indiqué par le vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.